L’îlot central : la star de la cuisine !

Plus qu’un phénomène de mode, l’îlot de cuisine est devenu un véritable mode de vie. Pratique pour maximiser la place, design mais surtout tendance, il séduit un grand nombre de ménages. Parfait pour les cuisines spacieuses et ouvertes sur le salon, l’îlot peut devenir un élément de décoration à part entière et faire de votre pièce un espace convivial. Mais attention installer un îlot doit répondre à certaines règles et notamment de place…

ilot central cuisine haut-rhin

Avant de partir à la conquête de votre îlot, il faut que vous vous posiez les bonnes questions. Pour une cuisine ouverte sur le salon, l’îlot central est le lien qui assure l’harmonie. Avec des lignes obliques ou galbées, des éléments ouverts ou colorés, l’îlot donne du cachet à votre cuisine au point de devenir un élément convivial essentiel où vous aurez plaisir à vous installer et à recevoir. D’ailleurs faites le test. La plupart des soirées type apéritif-dinatoire se terminent toujours autour de l’îlot.

Ilot ou pas îlot, telle est la question…

Une cuisine avec îlot central est très conviviale. L’îlot central est multifonction : à la fois plan de travail, coin repas ou bureau, espace de rangement, il s’aménage selon vos envies et habitudes ! Ainsi, en plus d’une zone de préparation, il peut intégrer : l’évier, le lave-vaisselle et la table de cuisson, mais aussi une table-bar surélevée, de nombreux rangements (bibliothèque, tiroirs, placards…) sans oublier une hotte (suspendue ou intégrée dans la plaque de cuisson).

Question de taille

Le choix d’un îlot central est souvent réservé aux cuisines spacieuses (on recommande une cuisine de 15 m² au minimum pour pouvoir penser à aménager un îlot) pouvant permettre l’implantation au centre de la pièce des éléments de cuisson par exemple. L’installation d’un îlot demande de pouvoir circuler aisément, avec 90 cm d’espace minimum (1 mètre étant l’idéal) pour ouvrir un tiroir, les placards, la porte du réfrigérateur ou du lave-vaisselle et 1m20 et pour se croiser à deux.

Quelle hauteur pour un îlot central ?

Le plus souvent, un îlot central s’installe en respectant une hauteur de 80 cm minimum. C’est le niveau idéal pour réaliser aisément certaines tâches comme la vaisselle ou la cuisine. Mais la taille standard d’un îlot est de 120×90. On peut, par exemple, y placer une plaque de cuisson de 60×60 cm. Il restera une surface égale confortable dédiée à la préparation. La profondeur de plan restant à l’arrière permet de créer un plan snack. Toujours en ce qui concerne la hauteur, l’îlot central doit être à la même hauteur que le reste des plans de travail existants (80 cm de haut), mais il peut être plus haut de 10 cm s’il combine préparation des repas et dégustation des repas.

Quelle forme choisir pour l’îlot ?

Rectangle, carré ou rond, l’îlot doit avoir une place centrale tout en créant une frontière discrète entre l’espace cuisine et le salon. L’îlot central dans une cuisine peut être rectangle ou carré. Il peut aussi avoir une forme originale. Il est possible de créer un îlot avec des niveaux différents. Mais quelle que soit la forme choisie l’îlot doit être pensé comme un élément d’un ensemble harmonieux et non pas comme une pièce indépendante de la cuisine. Il faut aussi respecter la règle du triangle d’activité (préparation et cuisson, lavage et rangement, stockage et réfrigération) pour optimiser les déplacements et faciliter la circulation lors de la préparation des repas.

ilot central cuisine haut-rhin

Quelle fonction donner à l’îlot central de ma cuisine ?

Si vous avez vérifié que les dimensions de votre cuisine vous permettent d’installer un îlot vous devez préciser sa ou ses fonctions. Il faut étudier vos besoins pour déterminer son usage, son implantation et les installations qui vont être nécessaires. Si vous souhaitez un îlot central dans votre cuisine pour les repas il faut préciser le nombre de personnes qui vont l’utiliser. Il faut aussi prévoir 20 à 30 cm de retrait pour passer les genoux. L’îlot central peut être utilisé pour la cuisson, pour le lavage ou pour les deux. Mais ces deux agencements présentent des contraintes techniques. Il faut vérifier les possibilités de raccordement : alimentation et évacuation d’eau, alimentation électrique, évacuation de hotte. Toutes ces fonctions vous permettent aussi d’avoir des espaces de rangement supplémentaires (tiroirs, armoires, accessoires).

Quels matériaux choisir

Pour une cuisine avec îlot central, le choix des matières est large entre le granit, le bois, l’ardoise ou le béton…

  • Le granit :une cuisine avec un îlot central en granit est l’idéal. Il offre une résistance inégalée. Rayures, fortes températures, taches de graisse, acidité… Il ne craint rien, pas même les découpes directement à sa surface. Plusieurs couleurs et finitions sont possibles (brillant ou satiné, effet moucheté, uni). Pour l’entretenir, une éponge et un bon produit pour vitres !
  • Le quartz :sa résistance est excellente ! Non poreux, il se nettoie à l’eau savonneuse et est généralement antibactérien. Une cuisine avec un îlot central en quartz dans des tons vifs ou plus naturels, avec une finition satinée ou ultra-brillante, s’associe très bien à d’autres matières telles que le bois ou l’inox.
  • Le marbre :durable et esthétique, l’îlot central en marbre résiste moins aux coups violents, aux produits acides et aux taches. Par contre, il ne craint pas les rayures. Étant poreux, il faut absolument l’hydrofuger. On le trouve en finition mate, satinée ou brillante.
  • L’ardoise :une cuisine avec un îlot central en ardoise brute ou lisse, offre une bonne résistance à la chaleur et aux taches. Cependant elle est sensible aux chocs et rayures et le choix de couleurs se limite au gris et au noir. Pour son entretien, que de l’eau savonneuse et surtout aucun produit abrasif.
  • Le bois :indémodable, l’îlot central en bois est disponible en plusieurs essences et teintes. Régulièrement entretenu (huile de lin et ponçage) il préserve sa beauté naturelle.
  • L’inox :une cuisine avec un îlot central en inox miroir ou brossé est très hygiénique. Anticorrosion, l’inox résiste aux chocs et à la chaleur. Pour son entretien, un chiffon doux, de l’eau tiède et du liquide vaisselle ou du Miror.
  • Le béton :ultra contemporaine, la matière béton prend la forme d’un enduit traité pour devenir étanche et obtenir le fameux effet ciré. Une cuisine avec un îlot central effet béton demande un peu d’entretien (huile ou vernis) pour préserver l’éclat de la teinte choisie.
  • Le stratifié :économique et facile à entretenir (eau savonneuse), l’îlot central stratifié se décline en divers couleurs et effets. Il résiste aux coups, aux produits domestiques et aux fortes températures (jusqu’à 180°). Il faut en revanche l’hydrofuger.
  • Le verre trempé :une cuisine avec un îlot central en verre est robuste. Le verre offre une bonne hygiène ainsi qu’une bonne résistance aux rayures. S’il demande quelques précautions, son entretien est facile. On évite les surcharges et chocs thermiques !
  • La résine :avec son toucher satiné, elle est à la fois esthétique, hygiénique et durable. Elle offre une palette de plus d’une centaine de couleurs. Comme le stratifié, elle imite les pierres naturelles. Une cuisine avec un îlot central en résine s’entretient à l’eau savonneuse mais craint les rayures !
  • La céramique: encore plus résistant que le granit, ce matériau est particulièrement apprécié si votre îlot central vous sert de plan de travail ; il ne craindra ni les rayures ni les chocs thermiques. Non poreuse, la céramique est donc tenace face aux produits gras et corrosifs, ce qui rend son entretien d’autant plus simple.

Combien coûte un îlot de cuisine ?

ilot central cuisine haut-rhin

Les îlots de cuisine se sont démocratisés et il en existe à tous les prix : comptez entre 500 et 2.500 €. Mais un îlot central pas cher, c’est possible. Vous n’avez pas les moyens de vous payer l’îlot central de vos rêves ? Et si vous le fabriquiez ? Avec un peu d’imagination et d’huile de coude il est possible de vous offrir un îlot de cuisine pour vraiment pas cher ! Il est possible d’acheter les meubles dans de grandes enseignes type Ikea et de confectionner son espace soi-même à l’aide d’un logiciel disponible sur place. Aussi simple que de monter un jeu de Lego. Et pourquoi pas faire de la « récup » avec des palettes qui peuvent servir de pied sur lesquelles il suffit de poser le plan de travail. Les palettes ont la côte, on les réutilise partout, alors pourquoi ne pas les transformer en îlot de cuisine ? Personnalisables et économiques, on adore leur côté brut. Vous pouvez tout à fait confectionner vous-même votre îlot central avec un ou plusieurs meubles bas de cuisine et un plan de travail. Personnalisable à souhait et économique, vous allez adorer cette technique, à vous de jouer ! Mais si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur et si vous souhaitez un îlot de cuisine personnalisé, qui s’intégrera au mieux dans votre déco, faites appel à un professionnel.

Quelques astuces

N’oubliez pas les contraintes techniques : arrivée d’eau et évacuation, alimentation électrique…

Prenez des photos de votre intérieur et les dimensions de votre pièce lorsque vous irez choisir votre cuisine ! Il sera alors plus facile de se faire une idée) !

Soyez imaginatif, créatif pour une cuisine qui vous ressemble, c’est aussi votre touche perso qui fera de votre cuisine moderne un modèle unique chez vous !

Alex

A propos de Alex

Alex, 43 ans, le MONSIEUR BRICOLAGE de la maison… il teste, peste, casse, colle, refait, traque les nouveautés, la déco chic, décortique les textes de loi, déniche la dernière aide de l’Etat pour bénéficier d’un coup de pouce… bref c’est l’indispensable Homme de la maison…