Comment aménager les extérieurs de sa maison ?

Vous faites peut-être partie de ces privilégiés dont la maison n’est pas accolée directement à la rue et dont la vue arrière ne donne pas directement sur un mur aveugle à moins d’un mètre. En clair vous êtes l’heureux propriétaire d’un jardin. Alors qu’il s’agit juste d’une simple allée, d’une bande de terre sur les côtés de sa maison ou d’un jardin arrière, se pose la question de son aménagement qu’il soit végétal, pavé ou autre. Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez faire pour donner du cachet à votre aménagement extérieur.

L’allée sans détour…

L’aménagement de l’allée est très important. Rappelez-vous que vous l’emprunterez et la verrez plusieurs fois par jour, à chaque fois que vous sortirez et que vous entrerez chez vous, été comme hiver, quel que soit le temps. Elle doit être pratique mais aussi esthétique afin de mettre en valeur votre habitation. Il est fortement conseillé de faire un tracé direct (ligne droite) ou, pour plus d’originalité, de réaliser des décrochés qui seront petits pour ne pas créer de détours. De même si votre allée est en courbe, celle-ci doit être que légèrement arrondie. Si, en plus du cheminement piéton vers l’entrée, vous possédez une allée de garage parallèle, il est conseillé de créer un passage entre les deux. Ainsi, vous pourrez facilement accéder à la porte d’entrée en sortant de votre voiture.

Côté dimensions : que faut-il prévoir pour une allée dans les règles ?

MG Création

Comme il s’agit de l’accès principal à votre maison, il doit être assez large pour que deux personnes puissent se croiser, qu’on puisse accéder à l’entrée avec une poussette par exemple. La largeur conseillée est de 1,20 mètre.

Quels sont les matériaux à privilégier ?

Pour le revêtement de l’allée, prenez un matériau pratique, utilisable quelle que soit la météo. Évitez donc les matières glissantes (d’une manière générale, évitez tout ce qui glisse dans un jardin mais à plus forte raison sur une allée principale). Pensez aussi à un matériau (dalles et pavés) qui supporte l’épandage du sel de déneigement (se souvenir aussi que les végétaux détestent le sel, il est donc préférable d’utiliser du sable). Évitez les « pas japonais » (dalles espacés) pour ce type d’allée. Ils sont à réserver aux accès secondaires car ils sont bien moins pratiques qu’une allée traditionnelle surtout en cas d’intempérie (gazon humide autour du pas, déneigement moins facile), mais ils sont parfaits pour un endroit où l’on ne passe que de temps en temps (aller vers un abri de jardin, une terrasse secondaire ou encore une pergola éloignée dans le jardin).

Les Escaliers… ça marche !

Pinterest

Si votre porte d’entrée est plus haute que le trottoir, vous allez devoir créer des marches. La hauteur d’une marche d’un escalier doit être comprise entre 16 et 20 cm. Une hauteur idéale étant de 17 cm. Le giron doit être supérieur à 24 cm pour assurer le confort de l’escalier, sans excéder toutefois 35 cm. Alors s’il s’agit juste d’une ou deux marches, elles seront intégrées à l’allée, mais au-delà, il faudra créer un véritable escalier. Concernant le tracé, les recommandations sont les mêmes que pour le cheminement, à savoir, ne pas créer de détour, aller au plus direct ou alors avec des petits décrochés. Petit truc : si l’escalier est assez haut, créez des bacs de plantation autour, de différentes hauteurs, afin de casser l’effet imposant qu’il peut avoir ; ou agrémenter la pente de végétaux.

Pinterest

Plutôt clôture ou nature ?

Le fait de clôturer ou non votre espace vert vous appartient. Il faut en revanche tenir compte de la sécurité : le fait d’avoir des animaux de compagnie, que des enfants jouent sans surveillance dans votre jardin, etc… Une alternative consiste à clôturer le jardin sur les côtés et à l’arrière de votre maison, sans fermer la partie avant. En cas de clôture vous avez un large choix : PVC ou en aluminium (optez pour un modèle en adéquation avec votre portillon et votre portail tant pour la forme que la couleur). Retenez que le bois nécessite un entretien assez régulier et ne convient pas partout (zone trop humide à éviter)

Une réalisation MG Création

Comment éclairer mon extérieur ?

Si l’éclairage public n’est pas suffisant pour éclairer votre allée une fois la nuit tombée, il faudra en passer par d’autres lumières. A retenir : l’éclairage doit être fonctionnel avant d’être décoratif. Vous pouvez opter pour un éclairage en hauteur (bornes de moins d’un mètre de haut possédant une lumière orientée vers le bas ou avec des lampadaires) ou pour un balisage créé grâce à des spots encastrés de part et d’autre de votre allée.

Mauvaise idée : le spot puissant en façade de l’habitation et dirigé vers l’allée car trop éblouissant.

Il vous reste un bout de terrain ? Et si vous aménagiez une terrasse

Terrasse de ville ou terrasse des champs, petite ou grande, voici tout un tas d’idées et de conseils…La terrasse est une pièce à part entière pour profiter des beaux jours. Pour la construire, vous avez le choix entre différents matériaux : le bois, le béton, la pierre et le carrelage.

  • La terrasse en bois est appréciée pour son côté esthétique et chaleureux. En revanche, elle requiert un entretien régulier.
  • La terrasse en béton se démarque par sa grande résistance au temps et aux intempéries. On lui reproche souvent son aspect un peu brut. On peut mixer avec une dalle béton sur laquelle on installe une terrasse en bois. Les effets du temps seront rallongés.
  • La terrasse en carrelage permet toutes les fantaisies en termes de teintes et de styles. De plus, elle est facile à entretenir. En revanche, elle peut s’avérer glissante lors des journées pluvieuses.
  • La terrasse en pierre présente divers avantages, notamment son aspect authentique et sa robustesse.

Attention aux démarches administratives

Une réalisation MG Création

 

Considérées comme des aménagements extérieurs, les terrasses de plain-pied ne sont soumises à aucune déclaration de travaux. Cependant, en tant que construction neuve, elles doivent respecter la réglementation d’urbanisme locale.

  • Si vous envisagez d’aménager une terrasse non couverte et de plain-pied, aucune demande n’est nécessaire. Néanmoins, vérifiez auprès des services de l’urbanisme de votre commune si vous habitez dans un site classé ou un secteur sauvegardé. Dans ce cas, une autorisation particulière s’avère nécessaire.
  • Pour une terrasse de plain-pied couverte par un débord de toiture créant un auvent, l’autorisation concerne essentiellement l’auvent et non la terrasse en elle-même. Si l’auvent et son emprise au sol sont déjà existants, aucune demande n’est nécessaire. En revanche, s’il doit être construit avec la terrasse, une déclaration des travaux est requise, notamment si l’emprise au sol est comprise entre 5 et 20 m².

Une réalisation MG Création

Comment se mettre au vert dans son jardin ?

Il vous reste un carré de terrain ? Pourquoi ne pas y faire pousser du gazon où des plantes ? Le gazon peut être incorporé à votre aménagement si celui-ci est assez grand. Cela ne sert à rien de mettre de la pelouse sur un petit espace car ce sera contraignant à tondre. Pensez au fait que vous devez pouvoir y accéder facilement avec votre tondeuse. Si ce n’est pas le cas, rabattez-vous sur du gazon synthétique ou des plantations.

Des végétaux assez hauts peuvent vous permettre de gagner en intimité par rapport à la rue. Ayez néanmoins en tête que plus ils seront grands, moins la lumière atteindra votre intérieur, cela est d’autant plus vrai si l’espace entre le trottoir et votre habitation est petit. Demandez-vous si vous avez réellement besoin de vous cacher ou non. Ce conseil est aussi valable dans le cas d’une clôture occultante haute.

Sinon les plantations se feront comme dans n’importe quel endroit de votre jardin, en prenant en compte l’exposition, l’espace disponible, etc… Comme vous traverserez ce lieu tous les jours, faites en sorte que vos massifs restent jolis toute l’année en incorporant des plantes qui gardent leurs feuilles en hiver et des floraisons étalées au fil des sais

Alex

A propos de Alex

Alex, 43 ans, le MONSIEUR BRICOLAGE de la maison… il teste, peste, casse, colle, refait, traque les nouveautés, la déco chic, décortique les textes de loi, déniche la dernière aide de l’Etat pour bénéficier d’un coup de pouce… bref c’est l’indispensable Homme de la maison…