Dormir comme en l’an quarante

Chloé est notre invitée et vous propose de découvrir un hébergement insolite en montagne !

Si vous cherchez un hébergement insolite vintage et confortable en toute saison, posez-vous à La Bresse dans les Hautes-Vosges.

Cabane Bol d'air La Bresse

La Bresse. Ce nom évoque le plus grand domaine skiable du massif vosgien. Sa notoriété a été bénéfique aux entrepreneurs comme Régis Laurent, le fondateur et dirigeant de Bol d’air, une PME prospère qui a fait de l’évasion son fonds de commerce. Depuis quatre ans, l’homme venu du parapente propose aussi une escale hors sol dans un village qui a vite trouvé ses habitants, La Clairière aux Cabanes.

Au départ de l’Escargot Géant, bâtiment d’accueil, une douzaine de cabanes sont posées dans un quadrilatère naturel. Cette fois, on me loge dans la plus méridionale, comptant parmi les Cabanes dans les arbres.

Elle porte le drapeau rouge à croix blanche. C’est la Baraque du Don Suisse. Devant la petite maison, l’épave d’un GMC abandonné par les libérateurs. Soudain on fait un bond de 70 ans dans le passé.
Chassés de France en 1944, les Allemands pratiquèrent la politique de la terre brûlée dans leur retraite. Ils incendièrent La Bresse. Le père de Régis Laurent a connu cette page d’histoire.

Avec l’aide du Don Suisse, une fondation, des baraquements furent montés après la guerre. Celle que je vais occuper une nuit s’en inspire.

Les meubles de la grand-mère

C’est comme si elle était faite pour moi. Sitôt entré, me voilà dans les années 1940. J’ai l’impression d’aller chez ma grand-mère. Buffet de cuisine en bois à portes vitrées, poste de radio, évier carré, cuisinière à bois, lampes à pétrole, linge suspendu… Des boîtes métalliques à l’éclairage en passant par le mobilier, le décorateur a pris soin d’éviter les anachronismes.  C’est presque un sans – faute. Les prises sont actuelles.

Cabane Bol d'air La Bresse

La pièce principale est le lieu de vie. On y cuisine, on s’y restaure, on s’y chauffe, on peut y faire sa toilette comme nos aïeux. Pas de salle d’eau, mais un WC à chasse à chaîne comme dans notre enfance. Pour la douche, une cabine privative est prête de l’autre côté du chemin, dans le grand Escargot.

Cabane Bol d'air La Bresse

Chauffage au sol

Pour la nuit, j’ai l’embarras du choix. Deux chambres, trois lits. Ils rappellent ceux de mes grands-parents aussi. Je me glisse dans un nid douillet près d’un chevet surmonté d’un petit abat-jour éclairant la Vierge de Lourdes. A l’époque, on était croyant.
La nuit sera noire. Le vent s’engouffre dans les arbres. Il pleut un peu.

Cabane Bol d'air La Bresse

Je dors comme une souche. Je n’aurai pas froid. Je me suis demandé en entrant comment ce chalet était chauffé, la cuisinière éteinte…
Par le sol pardi. C’est l’innovation discrète apportée à la baraque post- Libération. Ainsi, pas de radiateur électrique incongru.

Au petit matin, il faut bien sûr sortir sous la pluie et gagner les sanitaires.
Le jour se lève, j’ai fait un voyage dans le temps sans rêver de l’exode de Blancfaing de 1944. Les gouttes glissent sur le métal inerte du GMC.

En montant prendre le petit déjeuner, je retrouve mes consœurs parisiennes qui viennent de passer leur première nuit dans les Hautes-Vosges. Chacune sa cabane insolite, chacune son histoire, son expérience, son ressenti.
Quand on a dormi dans La Clairière aux Cabanes, on pense à y revenir.

D’ailleurs les nuitées sont aussi nombreuses l’hiver que l’été. Et la cabane la plus réservée est aussi la plus chère !

La baraque du Don Suisse à partir de 149 € pour 2 personnes la nuit.

Autres hébergements de 2 à 42 personnes.
Location de ski et Fantasticable sur réservation l’hiver.

www.la-clairiere-aux-cabanes.fr

www.bol-d-air.fr

Isabelle

A propos de Isabelle

J’aime découvrir les nouvelles tendances et inspirations de la maison. A la rencontre de métiers fantastiques, de rendez-vous intimistes, Je vais vous les faire partager ! Notre région est une pépite de savoir-faire !