Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les portes d’entrée et de garage sans jamais oser le demander

Elle est la première chose que vous-même et plus généralement les visiteurs et passants découvrent. Elle est une véritable signature et à ce titre, elle est unique. Les portes d’entrée et de garage attirent le regard et donnent le cachet final au style de votre maison. Mais attention, derrière le look, il y a aussi la fonction. Au-delà d’un critère purement esthétique, les portes ont besoin d’être sécurisées, de proposer une bonne isolation thermique et acoustique, d’être bien posées afin de garantir une fermeture optimale au quotidien, d’être étanches à l’air et à l’eau. Autant de qualités nécessaires pour assurer un bien-être à l’intérieur de la maison. Voici une liste non exhaustive des règles à suivre pour bien choisir une porte d’entrée ou de garage.

porte entrée choisir

Les portes d’entrée

En bois, métal ou matériau composite, les nouvelles portes d’entrée multiplient les qualités. Qualités esthétiques mais aussi techniques car désormais, elles doivent, tout comme les fenêtres et les baies vitrées, garantir la meilleure isolation thermique possible tout en assurant la sécurité des biens et des personnes. Si, hier, le bois était le principal matériau utilisé pour leur fabrication, il est aujourd’hui rejoint par l’aluminium, le PVC, l’acier et la fibre de verre.

Quel matériau choisir pour sa porte d’entrée ?

Le bois reste le matériau préféré des Français grâce à ses nombreux atouts. Le principal : c’est un bon isolant qui se décline dans une large gamme de prix selon son essence et offre des coloris variés, naturels ou teintés laqués. Aujourd’hui, il revêt aussi des lignes très contemporaines. Il possède le charme de la tradition, mais son entretien peut s’avérer contraignant sous certains climats. Il nécessite un entretien permanent.

L’aluminium a le vent en poupe. Il offre un large choix de design contemporains et plus d’une centaine de couleurs. Il est pérenne, imputrescible, résistant et facile à entretenir. En fait, la porte en aluminium a fait d’énormes progrès en termes d’isolation. Seule hic : son prix qui reste un peu élevé (K-Line, Profils Systèmes, Reynaers, Schüco, Technal…). Le petit plus : comme pour les fenêtres, certaines portes (dites mixtes) associent l’aluminium à l’extérieur et le bois à l’intérieur, tirant parti des capacités à la fois isolantes et esthétiques de ces deux matériaux.

Le PVC autorise également différents types de décors, mais la palette de coloris est plus limitée. Son grand avantage est un bon rapport qualité/prix (Art & Fenêtres, Gimm, Lapeyre, Pasquet menuiseries…).

L’acier est presque moitié moins cher que l’aluminium. Il est connu pour sa résistance, mais le choix des teintes est un peu moins étendu (Bel’m, Samic…).

Le composite est un matériau à base de fibre de verre et de mousse de polyurétane. Il est résistant et se peint de la couleur de votre choix. Son prix le situe en moyenne gamme.

choix porte

Quelle isolation pour ma porte d’entrée ?

Avant d’acheter, comparez les performances thermiques des modèles proposés. Selon le matériau de votre porte, l’isolation ne sera pas la même. Si l’isolation est un critère important pour votre installation, mieux vaut savoir ce que valent les matériaux en termes d’isolation. Un truc à retenir : l’isolation thermique est définie par le coefficient Ud (d pour « door », porte en anglais) exprimé en W/m2.K. L’Ud se situe entre 1 et 4. Plus le chiffre est bas, meilleure est l’isolation. Plus il est élevé, plus la déperdition de chaleur est importante. Par exemple, passer d’une porte avec un Ud de 1,6 à une porte à 1,1 permet de diminuer de 30 % les déperditions de chaleur.

En magasin, sur les portes, les notations de performances thermiques sont classées en 6 niveaux, indiqués de A à F ; si le matériau est noté A, cela signifie que ses performances isolantes sont optimales ; plus la note descend, moins la performance est bonne.

Porte en bois ou composite : laquelle offre la meilleure isolation ?

Simple et authentique, la porte en bois bénéficie de capacités isolantes reconnues. Ainsi, en termes d’isolation thermique, le bois est la meilleure solution.

De son côté, la porte en composite – un matériau dense lui aussi — présente de très bonnes qualités isolantes. Pour les départager, il faut donc comparer leurs autres qualités :

  • Le bois coûte un peu moins cher que le composite.
  • En revanche, la porte d’entrée en bois demande un entretien régulier si vous voulez conserver ses performances isolantes.

PVC et verre : des qualités isolantes pas si mauvaises

Le PVC, matériau un peu moins cher, a un bon niveau d’isolation. Cependant, il convient de choisir la meilleure qualité possible car le PVC bas de gamme résiste peu aux aléas climatiques, à l’usure du temps et aux effets des UV.

Le verre n’est pas en soi un isolant de très bonne qualité. Cependant, avec son développement, des innovations ont permis d’en améliorer les performances. Ainsi, une porte en verre double ou triple vitrage isolant offre une isolation comparable au PVC.

porte entrée haut rhin

Alu et acier : des matériaux de porte d’entrée peu isolants

Parce qu’elles sont composées de métal, les portes d’entrée en acier ou en alu sont assez peu performantes en termes d’isolation. Si ces deux matériaux sont très design, ils sont aussi très conducteurs et procurent au toucher une sensation de paroi froide. Toutefois, cet inconvénient peut être contourné :

  • Afin d’améliorer l’isolation d’une porte en alu, vous pouvez installer une structure à rupture de ponts thermiques ou encore améliorer la qualité des joints.
  • Pour rendre votre porte en aluminium ou en acier plus isolante, vous pouvez opter pour une double paroi. Vous améliorez ainsi les performances isolantes ainsi que la longévité et la résistance de votre porte. Inconvénient : la facture finale sera plus lourde.
  • Enfin, vous pouvez opter pour une porte en acier recouverte de bois ou d’un autre revêtement plus isolant, si vous ne tenez pas à l’esthétique du métal.

Quel vitrage pour une porte d’entrée ?

Les portes contemporaines font souvent la part belle au verre. Il peut être sablé, coloré, sérigraphié… Il vient en incrustation dans le matériau de la porte, sous forme de rond, de triangle, d’ovale… Il s’agit toujours d’un double vitrage à isolation thermique. Ensuite, selon les marques, les gammes et les options choisies : il peut être à isolation thermique renforcée, à isolation phonique et anti-effraction.

Quelle sécurité pour ma porte d’entrée ?

Côté anti-effraction, les portes d’entrée s’équipent toutes de serrures à 3 ou 5 points. Les serrures les plus perfectionnées, agréées A2P, sont le plus souvent proposées en option. Il ne faut toutefois pas oublier, que dans une maison individuelle, la porte d’entrée n’est pas l’unique accès à défendre ! Un système d’alarme (Diagral, Somfy) peut être installé pour gérer l’ensemble des ouvertures y compris la porte de garage et le portail que l’on pourra ainsi télécommander depuis la maison.

Les portes de garage

Pratique, facile à manœuvrer… La porte de garage se veut avant tout fonctionnelle. Ce qui ne l’empêche pas de revêtir ses plus beaux designs pour devenir un des éléments de décoration de la maison. Sectionnelle, basculante, battante, sur mesure, motorisée ou pas… suivez le guide avant de vous lancer et de faire votre choix ! Désormais, la porte de garage se fait « déco ». Elle se marie avec la façade de la maison, se décline dans différents matériaux et surtout, se plie à toutes les exigences quant à son type d’ouverture.

porte garage haut rhin

Quel type d’ouverture pour une porte de garage ?

Coulissantes, basculantes, sectionnelles… Contrairement aux portes d’habitation, les portes de garage ont des spécificités qui leur permettent de répondre à des cas de figure différents. C’est sans doute d’abord l’esthétisme de la porte de garage qui retiendra votre attention : motifs à cassettes, à chevrons ou en panneaux à cabochons… Les portes de garages se déclinent en différents styles et peuvent aussi désormais s’harmoniser avec la porte d’entrée ou les volets, en termes de coloris comme de design. Il faut aussi tenir compte des contraintes techniques, d’espace notamment : si le garage est petit, optez plutôt pour une porte basculante (qui se compose d’un panneau se relevant vers le haut et se positionnant parallèlement au plafond) qui prendra moins de place qu’une porte sectionnelle coulissante (les panneaux coulissent vers le haut ou sur le côté à l’aide de rails métalliques).

Viennent ensuite des critères d’isolation : l’une des plus vendues, la porte sectionnelle, bénéficie d’une très bonne isolation thermique. Sa robustesse est aussi déterminante car n’oublions pas que la porte de garage doit aussi protéger contre l’effraction : outre le matériau (acier ou alu pour une résistance accrue), il existe différents systèmes anti-effractions bien pratiques en la matière. Enfin, pour des raisons de praticité et de confort, les portes de garage motorisées sont de plus en plus recherchées. Attention néanmoins toutes ne sont pas motorisables, notamment la porte de garage pliante composée de 3 à 4 vantaux reliés ensemble et qui s’ouvrent à la façon d’un accordéon.

Porte de garage battante :

À deux pans, en bois ou en PVC, c’est l’option la plus simple et la plus traditionnelle. La porte s’ouvre vers l’extérieur du garage et en libère ainsi l’intérieur. Elle nécessite donc un certain dégagement en façade, ce qui suppose que le garage ne donne pas directement sur la rue. La motorisation est possible avec un système semblable à celui utilisé pour les portails.

Porte de garage pliante :

À trois battants, elle s’ouvre vers l’intérieur et nécessite donc un certain dégagement en façade. Généralement en bois, elle permet de coordonner la porte du garage à celle(s) de la maison. L’un des trois pans (le plus à droite) fait office d’entrée piétonne, ce qui permet d’aller et venir librement, notamment lorsque le garage abrite autre chose que la voiture. Elle ne peut être motorisée.

Porte de garage coulissante :

La porte est guidée par des rails (hauts et bas) et vient se loger le long du mur, ce qui permet de gagner un maximum de place, mais oblige à laisser ce pan de mur entièrement libre pour ne pas gêner son fonctionnement. Elle peut intégrer un portillon, mais est difficilement motorisable.

Porte de garage basculante :

D’un seul tenant, elle bascule vers le haut, puis coulisse sous le plafond. Elle peut être débordante ou non sur l’extérieur. Elle peut aussi être motorisée et intégrer un portillon.

Porte de garage sectionnelle :

Elle est composée de plusieurs panneaux articulés qui s’ouvrent à la verticale et coulissent sous le plafond. Avantage : ce type de porte ne déborde pas vers l’extérieur. Elle peut être motorisée, intégrer un portillon et bénéficier d’une parfaite isolation grâce à ses panneaux remplis de mousse polyuréthane.

Porte de garage enroulable :

Elle reprend le principe du volet roulant. Elle va se loger dans un coffre fixé à l’intérieur du garage. Le gain de place est important, mais elle ne peut intégrer de portillon. Sa motorisation est indispensable.
Toutes les marques et réseaux d’installateurs (France Fermetures, Hörmann, Lapeyre, Novoferm, Silvelox, Technal…) proposent généralement des portes basculantes, sectionnelles et à enroulement.

porte garage maison haut rhin

Vous avez des questions… nous avons les réponses

« Je souhaite disposer d’un maximum de place »

Pour garder les murs libres, les portes de garage ouvrant par le haut sont la solution. Ce mode d’ouverture donne le choix entre trois types de portes : les basculantes, faites d’un panneau unique qui remonte pour venir se loger parallèlement au plafond ; les sectionnelles, composées de panneaux articulés, se manipulant verticalement ; enfin, les portes à enroulement, constituées de lames et fonctionnant comme un volet roulant.

« J’ai un gros vévicule et un petit garage »

Préférez les portes sectionnelles et à enroulement. Et évitez les versions basculantes, au mouvement trop ample, qui risquent de heurter la voiture.

« Mon garage est en bordure de voie publique »

Privilégiez les portes sectionnelles, à enroulement ou à déplacement latéral, les seules à ne pas empiéter sur la rue lors de leur fonctionnement. Pour plus de confort et pour ne pas gêner la circulation, pensez à une motorisation.

« La plomberie passe au plafond du garage »

Les tuyaux de chauffage empêchent la pose de portes ouvrant par le haut. Choisir un modèle à enroulement ou ouvrant par le côté.

« Il me faut une sécurité renforcée »

Point faible de la maison, la porte de garage est un accès souvent choisi par les cambrioleurs, soit pour pénétrer dans la maison, soit pour dérober voiture, outillage, etc. Aussi, toute une panoplie d’équipements aide à renforcer la sécurité : fermeture à trois points, système antirelevage, détecteur de présence, retardateur d’effraction en deux points latéraux.

« La motorisation présente-t-elle un risque pour les enfants ? »

Non, à condition de veiller à ce que la porte réponde à la réglementation. Depuis le 1er mai 2005, elle doit être équipée d’une sécurité « antipincement », d’une protection latérale empêchant l’accès des doigts entre le tablier et le cadre dormant, et d’un dispositif de protection contre le rappel de porte. Les modèles motorisés doivent également être pourvus d’un automatisme d’arrêt réagissant au moindre obstacle.

Alors bois, acier, alu ou PVC, que choisir ?

  • Si le bois est un bon isolant, il nécessite un entretien régulier et son prix est généralement élevé.
  • L’acier résiste aux chocs et aux intempéries, mais il favorise la rupture de pont thermique. Au moment de l’achat, mieux vaut opter pour un modèle isolant à double paroi.
  • L’aluminium est intéressant pour l’esthétique et sa résistance à l’oxydation, idéale dans les régions pluvieuses. Préférer un modèle double paroi avec isolant injecté.
  • Le PVC a pour lui ses performances thermiques et surtout son prix. Éviter le simple PVC (alvéolaire) et choisir une porte renforcée pour une meilleure rigidité.

Et la sécurité ?

Les portes automatiques de garage doivent être conformes aux règles de sécurité en vigueur et porter le marquage CE de conformité. La norme européenne harmonisée EN 13 241 est destinée à servir de référentiel pour le marquage CE de ces portes. La norme française NF EN 13 241-1 spécifie les exigences de performances et de sécurité.

Soignez votre entrée

Fini les menuiseries extérieures dépareillées ! Aujourd’hui, il est possible de coordonner son portail à ses portes d’entrée et de garage. À la clé, une unité esthétique irréprochable. Suivez le guide…

Le choix d’un portail peut s’avérer un véritable casse-tête. Design, couleur, matériau : il doit être non seulement en harmonie avec la porte du garage située dans son prolongement, mais aussi avec la porte de la maison, souvent visible depuis l’entrée du jardin. Pour répondre à cette problématique, des fabricants de portails comme SIB, Cadiou ou Horizal ont noué des partenariats avec des industriels de la porte d’entrée et de la porte de garage.

A retenir : qu’exigent les assurances ?

Votre assurance habitation ne vous indemnise en cas d’effraction ou de cambriolage que sous certaines conditions. La pose de serrures efficaces et le choix d’équipements labellisés sont parfois requis. L’assurance habitation impose des mesures garantissant la sécurité de votre logement. Toutes les obligations doivent être détaillées dans les conditions générales de vente de l’assurance habitation.

La pose de serrures fiables résistant aux effractions et l’obligation de 3 points de fermeture peuvent être exigés dans certains cas et par certaines compagnies d’assurances. Les points critiques, dont la porte d’entrée fait partie, doit donc disposer d’un élément de fermeture répondant à des critères de fiabilité. A défaut, votre assureur peut refuser de vous indemniser en cas de sinistre.

  • Certaines assurances imposent trois points de fermeture, notamment dans les grandes villes et dans certains quartiers où la délinquance est avérée. La pose d’une porte blindée peut également être exigée par l’assurance ainsi que des labels délivrés par le CNPP (Centre Nationale de Protection et de Prévention) sur les serrures (A2P*, A2P** ou A2P***), prouvant que celles-ci offrent une résistance de plusieurs minutes aux tentatives d’effraction.
  • Les portes secondaires font parfois aussi parties des demandes de l’assureur et doivent dans ce cas être équipées de la même manière que les portes d’entrée. Il est vrai qu’elles sont tout aussi vulnérables.
Alex

A propos de Alex

Alex, 43 ans, le MONSIEUR BRICOLAGE de la maison… il teste, peste, casse, colle, refait, traque les nouveautés, la déco chic, décortique les textes de loi, déniche la dernière aide de l’Etat pour bénéficier d’un coup de pouce… bref c’est l’indispensable Homme de la maison…