Je peux pas, ce soir j’ai Spa

La pratique du spa est de plus en plus courante. Il y a énormément de bonnes raisons d’avoir un spa chez soi. Après une longue journée de travail ou après une séance de sport éprouvante, quoi de plus agréable que de se relaxer dans un jacuzzi ? Dans ce dossier, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le spa sans jamais oser le demander…

Bienfaits d'un spa à la maison

Depuis des millénaires, l’homme utilise l’eau chaude pour ses qualités thérapeutiques. Le bain chaud a été adopté par de nombreuses cultures et civilisations (romaine, grecque, turque, japonaise, nordique, égyptienne, indienne…). Les bienfaits du spa sont connus en fait depuis l’Antiquité et combinent les effets de la chaleur (température idéalement comprise entre 34 et 38 °C), du bain et des massages pour apaiser fatigue musculaire et douleurs, diminuer le stress et activer la circulation sanguine. Nous sommes désormais 100 millions d’adeptes. 100 millions de femmes et d’hommes qui fréquentent les spas au moins une fois dans l’année. C’est dire la soif de bien-être, sans doute générationnelle, des sociétés occidentales. Pour répondre à cette demande, les offres se multiplient et se diversifient dans les hôtels, les complexes de vacances, les salles de sport. Mais depuis quelques mois, force est de constater que le spa a fait son entrée à domicile.

Les bienfaits du spa…

Le spa est aujourd’hui reconnu pour ses nombreux bienfaits. Le spa s’adresse tout particulièrement aux personnes fatiguées et stressées par leur environnement quotidien. Le spa apporte à ses utilisateurs une dose de bien-être et de détente.  En bonus, le spa offre une alternative aux personnes n’ayant pas le temps ou n’ayant pas la possibilité de faire de l’exercice. Le spa est relaxant car il stimule la production d’endorphines par l’organisme. Ces dernières ressemblent aux opiacés, elles sont un calmant naturel (antidouleur) et procurent une sensation de bien-être. C’est pourquoi on appelle l’endorphine « l’hormone du bonheur ».

L’effet de l’eau chaude sur la circulation du sang permet à l’endorphine et aux autres substances nutritives d’accéder aux cellules endommagées. De par son action, la pression artérielle baisse et les tensions sur le cœur et autres organes diminuent.

Les vertus physiques et psychiques du spa

Le spa stimule la circulation sanguine, dénoue les tensions musculaires (et émotionnelles !), soulage les articulations, relâche les muscles, tonifie la peau, apaise les douleurs, facilite la digestion, élimine les toxines, booste l’apport d’oxygène vers les différentes cellules du corps, relaxe…

Le spa est donc bénéfique contre les courbatures, les rhumatismes, l’arthrite, les douleurs de dos, les traumatismes musculaires (tendinites, articulations douloureuses ou muscles endoloris), les migraines, l’hypotension ou l’hypertension, les varices, la surcharge pondérale, la cellulite… Il aiderait même les personnes souffrant de diabète type 2 (en réduisant le taux de sucre dans le sang).  Mais il aide aussi à combattre les insomnies, le stress, la dépression, il régule le sommeil (sommeil profond garanti après une séance de spa)…

Le spa est de plus en plus utilisé par les sportifs car il les aide à récupérer plus rapidement après un entrainement intensif (car augmente la circulation sanguine et élimine les toxines et l’excès d’acide lactique sur les muscles).

Le spa est également très lié aujourd’hui à l’aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles). C’est un très bon complément de l’hydrothérapie. Au-delà du parfum très agréable diffusé dans le spa, les bienfaits des huiles essentielles sont connus depuis des siècles.

Elles agissent sur l’organisme dans sa globalité en renforçant et stimulant les systèmes de défenses naturelles. Selon les plantes choisies, les effets sont soit stimulants, soit apaisants soit encore équilibrants.

Spa d’intérieur et spa d’extérieur… lequel choisir

Le spa peut s’installer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans les deux cas, il vous permettra de vous détendre n’importe quel jour de l’année, hiver comme été. Le plus important est que le spa soit bien intégré à son environnement. Tout dépend de vos besoins et envies.

Est-il mieux d’installer le spa à l’intérieur ou à l’extérieur de votre maison ? Et quelles sont les précautions à prendre lors de la mise en place du spa ?

Installer son spa à l’extérieur

Spa extérieur terrasse

Vous recherchez l’aspect dynamisant, convivial et festif du spa ? Envie de vous faire masser en rêvassant au soleil, en regardant les étoiles ou même en regardant la pluie tomber ? Envie d’un moment convivial en famille ou entre amis ? Sachez que dans plus de 70% des cas, on installe son spa à l’extérieur, y compris dans les pays froids. On peut installer n’importe quel type de spa à l’extérieur (spa encastrable, spa portable, spa gonflable – le plus facile à installer -, spa de nage) et tout type de matériaux.

Il n’y a pas besoin d’hiverner le spa l’hiver (comme on le fait avec une piscine). On profite justement de son spa pendant la période hivernale. Quel bonheur de rentrer dans une eau à 40°C quand il fait -5°C dehors ! Bien sûr, pour éviter le gel, on doit laisser tourner la filtration un minimum.

A SAVOIR : Le spa extérieur présente beaucoup moins de contraintes que le spa d’intérieur. L’installation nécessite simplement une surface plane et stable (dalle béton), ainsi qu’un branchement électrique et une arrivée d’eau à proximité. Les avantages du spa d’extérieur : Moins de contraintes techniques ; Vue sur la nature ; Profiter de son jardin hiver comme été, la nuit comme le jour ; Pas de problèmes d’humidité

Choisir l’emplacement de son spa d’extérieur : Le spa doit être en harmonie avec la maison et le jardin. Le mieux est de choisir un endroit agréable de votre jardin pour installer le spa, un endroit calme et protégé du vis-à-vis. Un spa est très plaisant quand il est entouré de verdure. Attention au choix des plantes pour éviter de polluer l’eau. Pensez également à la vue que vous aurez quand vous serez dans le spa. Mais n’installez pas le spa trop loin de la maison non plus car quand vous voudrez prendre un bain et qu’il fera 0°C dehors, vous allez devoir courir vite avec votre petit peignoir! De plus, si le spa est proche de votre habitation, c’est beaucoup plus sécurisant pour vous si des jeunes enfants jouent dans le jardin. Vous pourrez également surveiller le bon état du spa au quotidien (intervention rapide s’il y a une fuite par exemple). L’idéal est donc de pouvoir trouver un juste milieu entre l’accès rapide à la maison et les joies de l’extérieur.

Vous pouvez également installer votre spa à côté de votre piscine pour créer un espace détente dans votre jardin. Pour une harmonie parfaite, le spa devra être en accord avec la piscine en termes de forme et de couleur.

Les précautions à prendre : La spa doit obligatoirement reposer sur une surface plane et stable ; Il faut également faire attention aux contraintes de résistance du sol. NB : Le moindre affaissement de terrain peut avoir des conséquences dommageables sur la coque du spa ; En extérieur, il est conseillé de surélever la dalle béton d’une dizaine de centimètres ; Il faut prévoir une arrivée d’électricité d’une intensité suffisante ; Pensez également à positionner le spa pour que les éléments techniques soient faciles d’accès ; Ne pas choisir un emplacement où beaucoup d’eau peut tomber sur le spa ; Éviter également les zones trop exposées au soleil pendant des périodes prolongées (usure de la couverture et de la jupe du spa) ; Attention à  l’environnement autour du spa pour ne pas polluer l’eau (pas de plantes polluantes, attention aux chemins de terre à proximité, feuilles mortes, sable,…) ; Le sol autour du spa ne doit pas devenir glissant une fois mouillé ; Le sol ne doit pas également pas craindre les projections d’eau.

Installer son spa en hauteur : Il faut absolument vérifier que la structure qui va soutenir votre spa pourra en supporter son poids. Un spa rempli d’eau, avec des personnes à l’intérieur, pèse très lourd !

Installer son spa sur une terrasse d’appartement ? Un spa s’installe rarement sur une terrasse d’appartement. Cela est possible uniquement sur quelques terrasses (plus de 15 m2 et terrasses obligatoirement renforcée). La plupart des terrasses ne résisteraient pas au poids de l’eau. Les planchers étant conçus pour résister à une charge maximale de 500 kg/m².

Installer son spa à l’extérieur, sous un abri : Une alternative, à mi-chemin entre le spa extérieur et le spa intérieur, est l’abri de spa ! L’abri vous permet de bénéficier d’une réelle protection. L’abri vous permet également la création d’un espace de bien être dédié, dans votre jardin. Et vous pouvez user de toute votre imagination pour créer un endroit qui vous ressemble. Il existe tout type d’abris : pergolas, gazebos, abris type piscine…

Les avantages de l’abri de spa : Gain en température de l’eau (moins de consommation d’énergie) ; Protection contre l’environnement (pluie, vent, feuilles…) et donc moins de pollution de l’eau ; Plus de sécurité.

Une idée de spa : Le spa monocoque, indépendant, peut être placé à l’extérieur de la maison ou à l’intérieur (véranda à côté de la piscine, sur la terrasse, pièce en sous-sol, etc.). C’est une coque en acrylique thermoformé résistant à la chaleur et aux produits d’entretien. Les dimensions, le nombre de places (assises ou allongées) et le volume d’eau vont de 2 à 8 personnes avec 500 à 3 000 l d’eau. L’eau y est conservée pendant plusieurs semaines. Sa qualité dépend du système de filtration qui doit fonctionner de 3 à 5 heures par jour minimum. Le filtre utilisé est souvent à cartouche et doit être nettoyé tous les 15 jours. Un réchauffeur électrique assure le chauffage de l’eau qui ne doit pas dépasser 40 °C. Lorsque le spa est inutilisé, il est recommandé de le recouvrir d’une couverture thermique, ce qui permet de faire d’importantes économies de chauffage. Budget moyen estimé pour une utilisation continue : de 1 à 1,50 € par jour.

A savoir : une excellente filtration et une désinfection de l’eau sans faille sont indispensables pour l’hygiène : 5 personnes dans un spa de 2 500 l équivalent à 250 personnes dans une piscine de 100 m3 !

Installer son spa en intérieur

Comme pour le spa d’extérieur, on peut installer n’importe quel type de spa à l’intérieur (spa encastrable, spa portable, spa gonflable, spa de nage) et tout type de matériaux.

Avantages du spa d’intérieur : Pas besoin de laisser tourner le spa en permanence (pas de risque de gel !) ; Pas de pollution de l’environnement ; On ne se soucie pas du tout des conditions climatiques

Contraintes du spa d’intérieur : Il faut bien choisir la dimension de son spa en fonction de l’emplacement choisi, et surtout de son accessibilité (va-t-il passer l’encadrement de la porte ? Par les escaliers ?…). Il faut aussi être vigilant par rapport à la dimension de votre pièce (hauteur sous plafond, taille de la pièce). Il ne faut pas prévoir un trop grand spa dans une trop petite pièce. Ce n’est pas génial sur un plan esthétique, sans parler de l’humidité… Il faut absolument s’assurer que le sol pourra résister au poids maximal du spa. Peut-être qu’un renforcement du sol sera nécessaire. En moyenne, un spa pèse 400 à 600kg/m2 et la norme pour les appartements est de 250 à 300kg/m2.

A savoir : Un spa 3 places pèse environ 1200-1300kg. (Poids maxi)

Comment calculer le poids maximal d’un spa ?

Poids maxi = Poids du spa vide + Poids du volume d’eau (sachant qu’1 litre d’eau = 1kg, 1m3 = 1000 litres) + [Poids moyen d’un individu (70kg) x nombre de place dans le spa]

Aération de la pièce : A moins que l’aération de la pièce soit efficace, impossible d’installer le spa dans une pièce classique de votre maison…Sauf si l’humidité, la condensation et la moisissure ne vous dérangent pas ! Il faut donc faire une installation en fonction de ces contraintes.

L’eau chaude de votre spa dégage beaucoup de chaleur et d’humidité dans une pièce fermée. On rencontre d’ailleurs le même problème d’humidité avec une piscine intérieure mais le phénomène est encore plus important pour un spa. En effet, la température de l’eau étant très élevée par rapport à celle de la pièce, l’évaporation est forte. Et plus le spa est grand, ou plus la pièce est petite, plus le problème sera important. Une bonne ventilation est essentielle pour votre confort et pour la pérennité des équipements de la pièce (risques de moisissures et de dégradation des murs, usure du sol, infiltration du bois…). C’est pourquoi, si l’aération n’est pas bonne ou que la pièce présente peu d’ouvertures, il est indispensable de l’équiper d’un déshumidificateur (ou d’un extracteur d’air).

Environnement de la pièce : Il existe toujours une possibilité de fuite. Donc l’environnement autour et sous le spa doit être résistant à l’eau et de préférence étanche. Le sol doit pouvoir supporter les projections d’eau ainsi que des fuites éventuelles. Il est donc important de bien choisir les matériaux constituant le sol : ils doivent être antidérapant (quand ils sont mouillés) et doivent résister à une constante exposition à l’eau et aux produits chimiques.

Beaucoup de spas intérieurs sont en fait situés dans une véranda ou dans un prolongement de la maison. Il est agréable d’avoir de la lumière qui entre ainsi qu’une belle vue sur l’extérieur. On peut aussi aménager toute une pièce de la maison pour le spa… Une pièce dédiée au calme, à la détente et au bien-être.

En conclusion, spa d’intérieur ou spa d’extérieur ?

Vous pouvez donc installer votre spa à l’intérieur ou à l’extérieur. Vous avez compris que le spa d’intérieur présente davantage de contraintes et nécessite un investissement supplémentaire pour ventiler la pièce. Le mieux est de choisir un spa adapté à vos besoins et à vos envies. Et dans tous les cas, c’est un investissement qui ne pourra que mettre en valeur votre maison et enchanter votre quotidien.

A savoir : Pourquoi le spa est-il également appelé jacuzzi ? On l’appelle spa ou bain tourbillonnant mais également Jacuzzi. Il s’agit d’un bain tourbillon ayant une température de 30°. Relaxant, il est commun d’en trouver dans les hôtels, les balnéothérapies et de plus en plus chez les particuliers. Le terme jacuzzi est utilisé pour désigner un spa pourtant il ne s’agit pas d’un nom commun. Il s’agit d’une des premières marques ayant connue des procédés similaires aux spas. Le terme Jacuzzi est une antonomase donc. C’est Candido Jacuzzi qui a créé le premier modèle en 1956 puis il l’a commercialisé. Ce nom est encore souvent utilisé en France pour désigner le fameux spa. Depuis les débuts de la marques Jacuzzi, le spa a beaucoup évolué. De nombreuses marques créatrices de spas ont vu le jour. De même, de nombreux accessoires autour du spa ont été créés comme la couverture pour spa ou le coussin pour spa.

Isabelle

A propos de Isabelle

J’aime découvrir les nouvelles tendances et inspirations de la maison. A la rencontre de métiers fantastiques, de rendez-vous intimistes, Je vais vous les faire partager ! Notre région est une pépite de savoir-faire !